Sub Marin

Ce Sub24, quand on en reparlera dans quelques mois, on dira: « Tu te souviens le Sub24 où on avait pris l’orage sur la gueule? »

Mais revenons un petit peu en arrière… Malgré les prévisions météo qui disaient qu’il allait pleuvoir non-stop tout le week-end, ce sont bien six personnes qui se sont pointé à Jacou à l’heure prévue (prenant en compte le 1/4 heure Montpelliérain): Deux français et demi, un anglais et demi, un suisse et une espagnole.




Pour ce qui est de la destination, nous avions décidé de nous retrancher vers la bergerie de Causse à St-Bauzille-de-Montmel (que nous avions déjà visité au mois d’avril) car s’il devait en effet pleuvoir on serait couvert. La proximité relative nous a du coup permis de prendre la route « des champs » (mais comment dire « scenic route » en français??!?) en passant par Sussargues et Saint Drézéry. Mauvais temps oblige, Charles avait préparé sa petite fiole de secours, cette fois remplie de cognac Russe (je confirme, ça tape!).








« Bah il pleut pas finalement, on a du bol dis donc! » Une fois arrivé à St-Bauzille (« Centre » s’il vous plait!) on rempli les bouteilles au vu de la soirée (les bouteilles d’eau bien sur). 


On arrive à la bergerie. « Il pleut toujours pas, on a du bol dis donc! ». Christophe, pour sa première participation, montre qu’il a déjà tout compris au Sub24 en sortant de son sac du chocolat, de la bière allemande et un réchaud à bois ultra-high-tech-avec-ventilateur-intégré-de-la-mort-qui-tue. Enfin tout à fait dans l’esprit quoi!







Au menu: Apéro fromage saucisson, puis curry-à-la-Michael préparé sur le feu (Fritz, tu as un rival pour le titre de meilleur cuistot du Sub24). Trop trop bon! Ah et puis au fait: « Il pleut toujours pas, on a du bol dis donc! »

Bonne nuit dans la bergerie, surtout que personne n’a ronflé (enfin moi j’ai rien entendu en tout cas donc je pense que les autres ils bluffent quand ils disent qu’ils ont entendu quelqu’un). 

Au beau matin, « Il pleut toujours pas, on a du bol dis donc! ». A tel point que Christophe s’extirpe de son sac de couchage bien discrètement et s’en va gravir la montagne au côté de laquelle nous dormions pour aller admirer la vue. 




Une fois le reste de la compagnie réveillée, on se prépare et juste le temps pour une petite photo avant de rentrer tranquillou. 


« Ah oui mais quand même ça gronde bien là quand même, dépêchons nous! » On se met en route et quelques instants plus tard: une goutte, deux gouttes, DÉLUUUUUUUUUUUUGE!!!!!!!!!!. Tonnerre, éclairs, vent, et pluie extrêmement violente. Constatez plutôt: 


Bon ok j’ai peut-être trouvé la photo en tapant « inondations » sur Google mais bon dans l’esprit c’est ce qu’on ressentait! On se réfugie sous quelques arbres et les quelques voitures osant s’aventurer par ce temps pourri nous regardent d’un air un peu incrédule. Un petit répit nous incite à se remettre en selle pour avancer (et se réchauffer) mais quelques mètres plus tard, l’orage repart de plus belle! La seule (vrai) photo qu’on ai pu prendre (merci encore Christophe) est sous un arrêt de bus. 


Et puis finalement ça se calme, on repart et puis finalement le reste de la route se fait sans pluie et on commence même à sécher pour arriver à destination comme si de rien n’était! 



Comme quoi, on a quand même eu du bol avec la météo, hein?
Publicités
Cet article a été publié dans Rapport de sortie, Sortie superbe. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Sub Marin

  1. Ce commentaire a été supprimé par l’auteur.

    J'aime

  2. Côté météo, même chose chez les gars d'en haut du Sub24 Helsinki ce weekend, nuit sans nuage superbement calme (à la belle pour moi, +3°C), et pluie non stop à partir de 9h, retour très humide…

    Pour scenic route, ce ne sont pas les expressions qui manquent: routes buissonières, pittoresques, chemins de traverse…

    Très belles photos au matin depuis votre colline en tout cas, ca chnage des bouleaux et sapins finlandais…

    Au fait, Robin adore vos photos des villages francais et tous les details qui manquent ici (vieux panneaux indicateurs…)

    Long live Sub24,

    the Beast.

    J'aime

  3. Charles dit :

    C'est vrai que moi aussi j'apprécie le cadre des Sub24 ici. Mais quand Robin devient trop envieux, montre lui votre beau toit en bois, votre grill pour le feu avec bois disponible à côté et le manque de déchets dans la nature, parce que moi c'est ça qui me manque!!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.