Cap à l’ouest

Les nouveaux
Lucy (à gauche, pas celle avec la barbe)
Aurelio, l’Iron-Man
Patricia, qui fait des confitures abricot-lavande mortelles
Benoit, le marseillais
Claire, qui roule bien mieux qu’elle ne le prétend
Yoann, qu’on aime bien car il emmène du Pastis
Les réguliers


Charles, le G.O.
Line, toujours aussi fashion
Christophe, qui n’a pas peur des orages
Franck, qui parle peu mais qui parle bien
Cloé et Erick, qui paraissent bien sérieux depuis qu’ils ont leurs nouveaux vélos…
Ce qu’on a aimé

Le site

Le vélo à assistance électrique de Patricia, testé ici par Cloé
La nature

L’ambiance au sein du groupe

Ce qu’on a moins aimé
L’orage imprévu à minuit alors que plusieurs d’entre nous avions opté pour la belle étoile!
En même temps, on avait une chapelle couverte sous laquelle nous réfugier et selon moi ça fait aussi parti du côté aventure que nous apprécions au Sub24.
Et le matin venu, le petit déjeuner au soleil n’en était que plus plaisant!

Les différentes réactions à l’orage
contées par Lucy

Il y a charles qui n’arrête de ronfler que 1/4h après le début de la pluie et qui, telle une machine, se lève enfin , prend ses clicks et ses clacs et en dormant debout se déplace s’abriter à la chapelle.

Puis il y a Patricia qui rode autour de toutes les tentes en disant « eh? Ça va la dedans? Vous avez pas peur vous? » Et fini par croiser charles le somnambule et ne plus le lâche d’une semelle « tu va ou? moi je viens avec toi hein! moi j’ai un peu peur quand meme. Bon, tu va ou là? je viens hein! »


Puis je croise Eric le matin qui me dit « il a plu?? pourquoi j’ai une chaussure mouillée? »

Christophe « into the wild »: « oh ba non, j’avais une bache donc ca m’a pas dérangé du tout l’orage! »

Line « euuuhhh… c’est où la chapelle? »

Claire et Yohann « tu crois qu’elle peut s’envoler la tente? »

Aurelio: « tu sais, c’est pendant des nuits comme ca que les pierres de chateaux comme ca finissent par tomber

Moi: « je veux pas mourir aplatie par une pierre »

Franck et benoit: Zen!

Les chiffres

  • Participants: 12
  • Français: 8
  • Catalans: 1
  • Suisses: 1
  • Moitié anglais/ moitié français: 2
  • Kilomètres aller: 27
  • Kilomètres de montée: 7
  • Tentes: 4
  • Réfugiés dans la chapelle pendant l’orage: 4
  • Gros bourrin qui reste à dormir dehors malgré l’orage: 1
  • Matchs de foot enregistrés: 1
  • Gens heureux à l’arrivée: 12
Prochain rendez-vous, le 26 juillet pour un retour à Jazz à Junas!
Publicités
Cet article a été publié dans Rapport de sortie, Sortie superbe. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Cap à l’ouest

  1. Anonyme dit :

    how did you say « empirique » charles ? trial and error? so, one more time…pat

    J'aime

  2. Anonyme dit :

    yes!
    heu, c'est patricia encore, je viens de laisser un commentaire (c'est une grande première pour moi) que j'ai tapé avec mes petits doigts et rien ne s'est passé alors je recommence…
    je disais donc : eh oui, grâce au sub24 on peut être réfugié climatique dans l'arrière pays héraultais, si si…
    et c'est génial avec toutes ces personnes adorables!!
    et j'en profite aussi pour dire « bouh » à franck parce que oui, monsieur , nous les filles nous savons que les chauves-souris ont un sonar et qu'elles ne risquent absolument pas de finir dans notre duvet alors que d'imaginer et de vérifier toute la nuit que les rats que j'entends rigoler ne vont pas venir me grignoter les doigts de pieds…ça ça gêne vraiment pour dormir!
    ah ces hommes et la psyché féminine!!!! 😉 je dis ça parce que lui bien sûr, il savait que ce n'était que des chauves-souris ….
    merci à tous pour ce richissime voyage hors du quotidien, et au plaisir de vous revoir pat

    J'aime

  3. lucy dit :

    Moi j'ai adoré les différentes réactions à l'orage:
    – il y a charles qui n'arrête de ronfler que 1/4h après le début de la pluie et qui, telle une machine, se lève enfin , prend ses clicks et ses clacs et en dormant debout se déplace s'abriter à la chapelle.
    – puis il y a Patricia qui rode autour de toutes les tentes en disant « eh? Ça va la dedans? Vous avez pas peur vous? » Et fini par croiser charles le somnambule et ne plus le lâche d'une semelle « tu va ou? moi je viens avec toi hein! moi j'ai un peu peur quand meme. Bon, tu va ou là? je viens hein! »
    – puis je croise Eric le matin qui me dit « il a plu?? pourquoi j'ai une chaussure mouillée? »
    – Christophe « into the wild »: « oh ba non, j'avais une bache donc ca m'a pas dérangé du tout l'orage! »
    – Line « euuuhhh… c'est où la chapelle? »
    – Claire et Yohann « tu crois qu'elle peut s'envoler la tente? »
    – Aurelio: « tu sais, c'est pendant des nuits comme ca que les pierres de chateaux comme ca finissent par tomber
    – Moi: « je veux pas mourir aplatie par une pierre »
    – Franck et benoit: Zen!

    J'aime

  4. Charles dit :

    C'est tellement bon que je le rajout au post!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.