Lake Party

Alors voila, nous étions peu nombreux à prendre le départ ce samedi 23, mais on était bien, motivés tous ça. En particulier Ghislaine qui pour son premier sub24 s’est échauffée avec 40km de VTT le matin.

Oh les champions ont est tous ensemble, tatatataaaaa, ta tata tata.
Nous nous proposâmes de nous mettre en chemin, afin de ne point arriver tard à notre gîte et de profiter ainsi d’une petite baignade dans l’onde tranquille du lac de Claret. Le vent souffloiyait assez fort en plus.




On a pédalé sur du plat, on a pédalé dans les montées et enfin: Claret et son rond point nous souhaite la bienvenue.

Le lac le soir, c’est beau hein.


Ben le matin c’est encore mieux.
L’année précédente, Charles avait mentionné qu’une rave party avait eu lieu la nuit où il avait organisé la sortie à Claret. Ben devinez quoi, la foudre frappe toujours au même endroit.

Depuis que mon vélo leur a raconté l’histoire du Taureau de Junas, les vélos de Ghislaine et Benoit on peur de dormir seuls. Le mien aussi d’ailleurs. Alors ils se sont pressés les uns contre les autres.
Et nous on prend l’apéro – diner avec les excellents sablé à la confiture de nèfle de Ghislaine et tapenade de Benoit les cacahuètes d’Erick. C’est bien les cacahuètes.
Ensuite nous faisons dodo, une nuit plutôt agité, ou nous sommes bercés par les basses du camion rave-party et les cris des participant.

Au petit matin, Ghislaine qui a un rendez vous pour 13h, préfère skipper la montée du Causse et rentrer par la route de l’aller, c’est plus sage. Nous finissons donc à 2 par le Causse de Claret. Après un petit montée chauffe-mollet où nous essayons de rattraper un coureur à pied qui souffre, qui ahane mais qui finit devant nous, sur le fil, au sommet.



Ensuite c’et une belle route pour monter entre le pic saint loup et l’hortus. Et splendide selfie-photobomb, un grand classique maintenant. Puis nous arrivons à Montpellier, assez tôt finalement. C’était le sub24 le plus rapide de l’histoire mais c’était très bien.

Publicités
Cet article a été publié dans Rapport de sortie, Sortie superbe. Ajoutez ce permalien à vos favoris.