Les six gars et la fourmi

Alors que la pluie s’est arrêtée just-in-time, façon chaînes de production d’usines nippones des années soixante, nous sommes six au rendez vous du Tram Jacou. Six gars, trois hommes et trois mecs, magnifique exemple de parité pour lequel la ministre du droit des gens envisage de nous offrir une médaille.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous nous sommes salué chaleureusement car nous étions tous bien content d’être là, avec nos vélos, nos sacs de couchage et un apéro minutieusement préparé, parés pour affronter la route, un peu longue et un peu plus pentue que les sub24 d’été, mais néanmoins sublime, cette route aussi longue et chiante que cette phrase que vous lisez en ce moment, mais dont vous n’abandonnez pas la lecture ce qui prouve bien que, oui, il est possible de retenir l’attention d’un internaute plus de quarante-cinq secondes. Et puis nous sommes partis.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous arrivons à Saint Mathieu de Trévier, mais la boulangerie aux madeleines de ouf est fermée. Ils n’ouvrent qu’à 16h30. C’est donc sans poids supplémentaire dans nos sacoches que nous continuons le chemin via la route D1 entre le pic Saint-Loup et l’Hortus, notre première côte à grimper.

20150221_17412920150221_171719

Une fois passé le col, nous faisons une petite pause. Le ciel est un peu gris mais il se dégage bien et cela semble de plus en plus improbable que la pluie revienne. Nous reprenons notre souffle et des forces puis nous mettons le cap sur la prochaine étape.

20150221_17405920150221_174135

Nous profitons de la fontaine de Notre-Dame-de-Londres pour faire le plein d’eau, c’est la dernière chance avant le bivouac, même si nous pourrons utiliser l’eau du fleuve pour la cuisine.

20150221_165616

Après cela, nous passons par la section randonnée de la ballade. Pour éviter de rouler sur la très passante D986, nous la contournons par un petit sentier sur lequel nous devons pousser nos vélos. Au bout de ce sentier, nous tombons sur un stock abandonné d’objet de décoration, à la grande joie des architectes d’intérieurs qui sommeillent en nous. Nous en profitons pour fabriquer un petit autel sympa pour Dame Nature, qui appréciera sans doute.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après avoir traversé la grand-route, nous faisons le dernier petit effort de la journée pour nous hisser au sommet d’un col et ensuite, c’est la grande descente sur Issensac qui nous attends. Alors qu’Erick et Kévin dévale la pente en tête, un petit bambi croise notre route. Il traverse et file dans les fourrés deux cent mètres devant nous. Enfin nous arrivons à notre lieu de bivouac. Il fait encore jour, l’apéro démarre dans la joie car nous dégustons du foie gras au figues, du bon vin et du bon fromage. Nous avons aussi un gros feu qui nous tient chaud.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au petit matin, il fait quand même bien frais et nous décidons de redémarrer le feu. nous faisons un sort au petit dèj: pâte chocolat-noisette-cajou sur tranche de cake au caramel au beurre salé pour les uns, céréales pour les autres. Puis, réchauffés et bien nourris nous replions le bivouac, rangeons les sacoches et remontons sur nos vélos pour remonter les pentes. Comme pour l’aller, il nous faudra remonter pour sortir des bords du fleuve, puis redescendre pour le traverser, puis remonter pour le quitter, cette fois, définitivement et enfin redescendre et puis remonter, enfin vous avez compris l’idée.

20150222_08523120150222_08521020150222_085301_HDR

Arrivée au pont, alors que nous somme en train de profiter du paysage, un groupe de deudeuche surgit en klaxonnant. Reeeuh-Reeeeuh! Le klaxon des deuches fait peur aux vélos!

20150222_112503

La remontée vers St-Martin de Londres est longue et elle va laisser des traces dans les jambes, néanmoins, nous continuons à prendre du plaisir et notre temps sur cette belle route et sous ce beau soleil.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA20150222_114248_Pano

Nous profitons du marché à St-Martin pour compléter nos provisions car l’heure avançant, nous nous rendons compte qu’un petit pic-nique au pic St-Loup est très envisageable pour une partie d’entre nous du moins. Charles et Kevin, qui doivent encore sauver le monde dimanche après-midi, ne s’arrêteront pas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Enfin, tranquillement, nous arrivons au tram de Jacou, un peu en retard pour une fois, pour boucler ce sub26!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPour voir toutes les photos de la sortie, rendez-vous sur google (cliquez ici)!

Publicités
Cet article a été publié dans Rapport de sortie, Sortie superbe. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s