Une sortie en or-Éole

Vous voyez, récemment Erick s’est mis à la voile. Et il kiffe la voile Erick. Alors pour une fois qu’il a décidé de rester sur la terre ferme pour faire un Sub24, ben il a pas pu s’empêcher de demander au Dieu du vent de nous donner un week-end de rafales jusqu’à 85km/h. Merci Erick.

Malgré cette météo intimidante, nous n’étions pas moins de 8 personnes au départ d’Euromédecine (7 + le photographe).

20151121_141424_HDR.jpg

Au moins il pleut pas, dit à peu-près tout le monde en arrivant au point de rendez-vous. Ah oui sauf qu’on se met en route et on voit ça dans le ciel.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Euuuh…

Et ça ne rate pas, alors qu’on travers Grabels, le vent déjà fort se déculpe, l’averse nous tombe en plein dessus et ça ressemble un peu à ça:

Daredevil.jpg

J’exagère peut-être un peu… Mais c’était impressionnant!

Heureusement, c’est de courte durée et on endure le vent de face avec bonne humeur, bien aidé il faut le dire par des paysages de plus en plus beaux et une lumière magique.

Alors que la nuit tombe, on arrive au camp juste à temps pour monter les tentes de jour.

On se fait un joli p’tit feu (on allait pas se priver), on s’installe, on commence l’apéro et BIM! Daniel nous balance: « Qu’est-ce-que la beauté »? Ah ouai, il est cérébral le Daniel, sachez-le! Donc pour tenter de s’élever à son niveau, on commence à boire l’apéro.

Le reste des conversations tourne autour des aventures en kayak de Patrick, de qui est vieux et qui est jeune, des vertus du prénom Jeanne (si vous saviez!), de chansons qu’Erick refuse de chanter, de la chanson que Nicolas le Chilien veut bien nous chanter, et de la fameuse rivalité Charles vs Erick. En gros Charles il est très bien et Erick un peu moins. Surtout quand il veut pas chanter.

Mais même les sujets de conversation les plus spectaculaires finissent par s’épuiser alors on va faire un petit tour pour voir le Pont du Diable by night, et en route on voit une énorme araignée.

On finit par se coucher et le lendemain nous permet d’apprécier notre coin camping bien cosy et le magnifique site.

Le retour le vent dans le dos, bah mine de rien c’est beaucoup plus simple! On essaie de prendre l’ancienne voie ferrée que Patrick nous conseille sur un chemin caillouteux et Franck, Coco, et leurs pneus 28″ sont tous bien contents quand un panneau nous indique une battue et on fait demi-tour. C’est comme s’il l’avait prédite Franck La Battue…

La boucle par Saint-Paul-et-Valmalle, Murviel-lès-Montpellier et Pignan est magnifique et arrivés au stade de rugby, on fait la photo finale traditionnelle où Jeanne fait la pose comme la diva qu’elle prétend ne pas être…

Prochain Sub24, le 19 Décembre. Destination à confirmer.

Publicités
Cet article a été publié dans Rapport de sortie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.