How do you do be do be do da ♫♪♫

Un des trucs que j’adore avec le Sub24, c’est que chaque édition est différente, et à chaque fois c’est bien! Et parfois, il y a une édition qui sort du lot et qui rentre dans la légende du Sub24. Notre sortie au château d’Aumelas en janvier 2016 rentre dans cette catégorie!

Déjà, au niveau des participants, il y avait du lourd. Erick, Charles et Christoph, les trois piliers du Sub24 étaient tous là. Les néo-réguliers Daniel, Patrick et Franck aussi (oui ok Franck il est pas si néo que ça). Et une revenante, Cloé! On aime bien les revenant(e)s. D’ailleurs, il est où Fritz? Et Jérémie alors? Eh oh, vous êtes où??!?

On se met en route, et d’entrée on se dit qu’on a le cul bordé de nouilles. Il pleuvait la veille. La pluie est annoncée pour le lundi. Mais voilà nous on a grand soleil, pas de vent, et on roule tranquillou sur la magnifique piste cyclable de Cournonteral. Si seulement ils faisaient la même pour les autres villages autour de Montpellier, comme Mauguio, Baillargues, ou même Saint Mathieu de Tréviers, vous pensez pas que plus de gens se déplaceraient à vélo? J’dis ça j’dis rien…

Si la route qui monte doucement après Cournonteral est magnifique, l’arrivée au vieux château d’Aumelas est un moment toujours unique. Et là, les astres devaient être bien alignés car on arrive au moment idéal pour voir un des couchers de soleil les plus magiques que chacun d’entre nous ai pu voir de sa vie. Mes talents d’écrivain ne permettant pas de réellement décrire ce moment incroyable, je m’en suis remis à la photo/vidéo. Mettez moi ça plein écran et avec le son pour en profiter pleinement:

Et le truc avec les expériences magiques comme ça, c’est qu’automatiquement ça crée une énergie positive entre les gens qui la partagent. Et ça n’a pas loupé. Une soirée inoubliable s’en est suivie.

En particulier la galette des rois qu’Erick avait soigneusement ramené sur son porte-bagage. On avait décidé que celui ou celle qui aurait la fève pourrait donner un gage à quelqu’un d’autre. Donc quand c’est moi qui l’ai eu, j’ai demandé à Erick, qui prend des cours de chant mais qui jusque là avait toujours été trop timide pour nous montrer ce qu’il sait faire, de nous chanter un duo avec la personne de son choix. Il a donc engagé son fidèle collègue Franck pour une représentation de « Brave Margot » par Georges Brassens qui restera dans les annales. Du coup Charles et Cloé ont voulu rivaliser et leurs ont envoyé un « With a little help from my friends » des Beatles qui les a bien calmé. Ah mais non en fait, ça les a pas calmé. « Gare au gorille » a suivi avec « Englishman in New York » en réponse. Quelques verres de vin, vodka au chocolat et armagnac plus loin, on en était à « l’hymne à l’amour » d’Edith Piaf. Du lourd. D’ailleurs si vous vivez dans la vallée sous le château, on est désolé. A moins que vous nous ayez trouvé super artistique. Dans ce cas, de rien.

Le vent a gentiment attendu qu’on finisse tous par aller se coucher pour se lever (notez la figure de style). Au petit matin, certains avaient des petits yeux. Vraiment tout petits. Mais rien de tel qu’un p’tit dèj dans les ruines d’un château pour remettre tout le monde d’aplomb. Et le chemin du retour avait comme point d’orgue la descente vers Cournonteral qui, avec ses pentes régulières, sa bonne visibilité et son goudron quasi nickel, est une des favorites des chemins du Sub24.

Voilà donc une année 2016 qui commence sur les chapeaux de roue (de vélo). On vous attend maintenant pour la prochaine, vraisemblablement le 27 février.

Publicités
Cet article a été publié dans Rapport de sortie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.