Nations communes

14h. Jacou. Deux personnes sortent du tram avec leurs vélos et nous rejoignent. Nous sommes donc 5, et au complet. Trois nouvelles personnes donc séance de présentation obligatoire:

« -Tu es de quelle origine, j’entends un petit accent ?

-Je suis Hollandaise.

-Ah cool, et toi ?

-Afghan.

-Wow, génial ! Et toi ?

-Moi je suis Polonais

-Et ben décidément! »

En y rajoutant Christophe le Français et votre Anglais (pour l’occasion) préféré, ça fait une belle brochette de nations unies !

IMG_20180120_143637

Après nos déboires mécaniques de la sortie précédente, on y réfléchis à deux fois avant de prendre le chemin caillouteux qui contourne Teyran. Mais bon, les vélos ont l’air plus robustes et plutôt taillés pour le « off-road » alors on dit banco !

Aucun soucis à déplorer cette fois-ci. Aucun ? Ah si quand même, la selle de Mansour ne cesse de basculer vers l’arrière. Ça le gêne au plus haut point et on se fait même du soucis pour son éventuelle future progéniture… Heureusement, Magic Christophe note le problème, la selle est montée à l’envers par rapport à la tige de selle. Évidemment, ça risquait pas d’être le maxi confort… Un petit arrêt nous permet de régler le problème et de profiter de cette vieille borne Michelin tout ce qu’il y a de plus classique, vous en conviendrez.

IMG_20180120_153141IMG_20180120_153908

En petit comité de bons rouleurs, on avale aisément les kilomètres malgré un autre petit arrêt technique pour le dérailleur de Viola. Les derniers kilomètres nous réservent de belle traversées de ruisseau!

IMG_20180121_094127IMG_20180120_173517

Arrivé au petit coin de paradis qu’est le lac de Claret, on installe les tentes (les nouveaux démontrent tout leur manque d’expérience Sub24-ique en s’installant à portée de ronflement de la mienne), et on s’installe pour l’apéro.

DSC_0073DSC_0074IMG_20180121_080731

La soirée est douce, calme et étoilée. L’alcool aidant, les langues se délient et on apprends du langage Polonais et Afghan qu’il ne serait pas correct de dévoiler sur ces pages. Disons juste que j’ai testé le langage Polonais par texto avec ma femme Polonaise et euh… ça a marché!

On se motive pour chercher du bois et la soirée se prolonge en regardant les flammes et à fêter les rois car Christophe, toujours aussi prévoyant, avait remmené la galette! Ce n’était que son 3ème Sub24 mais on a l’impression qu’il est là depuis toujours.

DSC_0072

Marcin, lui, est débordant d’idées quand je lui évoque mon occasionnelle lassitude à organiser le Sub24 malgré tous les bons moments. « Il faut créer une communauté, faire des sorties spéciales de temps en temps, créer un groupe Facebook… ». Il a raison et on retiendra donc que c’est aussi de là qu’est venue l’idées des debrief Sub24 que nous ferons désormais systématiquement dans la semaine qui suit chaque sortie dans un bar de Montpellier, ce qui permettra aux participants qui le veulent de se revoir, aux absents de se rattraper, et aux curieux du Sub24 qui n’ont encore jamais osé franchir le pas de venir tâter le terrain.

La nuit fut d’une douceur exceptionnelle pour un mois de janvier avec plus de 15°C au réveil à 8h. Le chemin du retour se fera dans une ambiance printanière et principalement sur des chemins que Christophe connait comme sa poche. Déjà une belle variante par rapport aux routes « habituelles » que nous avons pris tant de fois déjà…

IMAG1001IMG_20180121_105902

Sachez-le, le Sub24 est bien vivant! Et sa continuité tient encore et toujours aux nouvelles rencontres qu’on y fait et qui y insufflent un nouvel élan pour repartir de plus belle!

IMG_20180121_120438

Prochain rendez-vous le 24 février où nous irons découvrir une petite chapelle recommandée par Sa Majesté Patrick en personne!

Publicités
Cet article a été publié dans Rapport de sortie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.